L’emploi du temps multiniveau (CE1-CE2-CM1-CM2)

Durant l’année scolaire 2016-2017, j’avais à charge la classe de CE1-CE2-CM1-CM2, 28 élèves, dans une petite école de campagne à deux classes. Avec quatre niveaux, j’ai du trouver un fonctionnement différent de l’organisation initiale de travail traditionnel (leçons de français ou de mathématiques suivies d’exercices d’application en groupe classe). Ainsi, l’emploi du temps a été conçu en fonction de ces nouveaux besoins. Nous avions un rythme scolaire qui fonctionnait sur 4,5 jours (l’année prochaine nous serons à nouveau à 4 jours).

Le multiniveau est difficile à gérer : il faut faire des choix et le deuil de certaines matières. Il est impossible de tout faire, que ce soit dans l’année ou dans une journée de classe. Je précise donc que l’emploi du temps que je joins ci-dessous n’est qu’indicatif ! Pour être très honnête, j’ai mené seulement deux séances de musique dans toute l’année scolaire ! J’ai essentiellement mis l’accent sur les mathématiques, le français, les disciplines comme l’histoire, la géographie ou les sciences et les matières communes à tous les niveaux (EPS, arts visuels…). Il faut déculpabiliser : les élèves n’ont peut-être pas abordé toutes les notions et acquis toutes les connaissances du socle commun (bla bla bla). Ils ont cependant développé d’autres méthodes de travail et des compétences.

Emploi du temps période 2 2016-2017

Vous constaterez qu’à part en mathématiques et en français où j’ai construit les plans de travail, je n’ai pas créé grand chose cette année. Internet regorge de ressources (je vous indique les liens de ce que j’ai utilisé) et il y a énormément de matériel pédagogique dans l’école. Je débute, je souhaite préserver ma vie personnelle et économiser un minimum mon énergie (bien entamée dès le début de journée avec le multiniveau !). Petit à petit, je conçois mes outils et mes supports.

L’emploi du temps a bien évidemment évolué sur l’année en fonction de projets et des activités (piscine). Sur ces périodes, il faut faire des choix et réduire le volume horaire de certaines activités ou tout simplement en mettre d’autres entre parenthèses pour quelques semaines.

Les moments communs

Les séquences en EPS, en arts visuels, en musique et en éducation morale et civique étaient communes aux quatre niveaux. Les attendus n’étaient pas forcément les mêmes (notamment en EPS), mais les contenus étaient similaires. Il me semblait important de conserver ces matières où les élèves réalisent la même chose en même temps afin de construire cette culture de classe qui contribue au sentiment d’appartenance à un groupe.

Les créneaux « grammaire », « conjugaison », « orthographe », « vocabulaire », « numération », « géométrie » et « grandeurs et mesure » sont expliqués dans l’article sur le plan de travail.

 

Les moments par cycle

Parmi les quatre niveaux, deux appartiennent au cycle 2 et deux appartiennent au cycle 3. J’ai pu facilement scindé ma classe en deux groupes pour travailler les disciplines questionner le monde (cycle 2) et histoire, géographie et sciences (cycle 3). Avec cet effectif réduit (14 élèves par cycle), j’ai également pu abordé :

  • L’anglais : les échanges oraux sont favorisés et on prend le temps de faire répéter chaque élève.
  • La production d’écrit (thèmes sur trois séances maximum) : là encore, c’est un moment privilégié pour être au coeur de l’activité, à côté des élèves et les aider au mieux.
  • La résolution de problèmes (Cap Maths) : le principe est le même que pour la production d’écrit.
  • Les dictées : le but était aussi de créer une cohérence de cycle en donnant des dictées communes aux CE et aux CM.
  • Les ateliers de mathématiques et de français sont des activités que les élèves réalisent en autonomie.

 

Les moments pour chaque niveau

Je voulais absolument trouver un créneau dans la semaine où je peux travailler avec un niveau à la fois. J’ai opté pour la littérature : j’ai des petits effectifs de niveau (8 CE1, 6 CE2, 8 CM1 et 6 CM2). La lecture étant fondamentale au cycle 2, ce moment dans la semaine me permet d’être au plus près des élèves pour les accompagner dans cet apprentissage. Il est très agréable de travailler avec seulement 6 ou 8 élèves, les échanges sont privilégiés et le lien se renforce entre eux et moi : je m’assois souvent entre leurs bureaux ce qui me place à leur niveau.

Les élèves sont en autonomie sur le créneau d’informatique ou lecture libre (bibliothèque de la classe) : j’ai constitué deux groupes en début d’année et le roulement se fait chaque semaine. En informatique, les élèves se familiarisent avec le matériel et le traitement de texte (taper des textes à l’ordinateur et les mettre en page). Les élèves adorent aller à la bibliothèque : des coussins, des couvertures, des canapés. Ils se constituent un petit nid et lisent calmement et vraiment avec sérieux (j’ai été le premier étonné).

 

Je prends en compte et réponds aux remarques et aux interrogations dans les commentaires. Je peux communiquer les formats modifiables (word) des emplois du temps sur simple demande.  

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s